top of page
Rechercher
  • solomusic95

Charte éthique

La confidentialité et la confiance sont la base de ce projet réalisé dans un cadre familial.


Ce projet de biographies sonores est réalisé dans un cadre familial, donc privé, et ne vise pas à vérifier la véracité des informations transmises ni à les confronter avec diverses sources. En tant que journaliste, je suis soumise à des règles d’éthique strictes, mais la recherche de la vérité et la vérification de sources propres au journalisme dans le domaine public ne sont pas au cœur de cette démarche spécifique.

Le projet final ne sera en aucun cas diffusé publiquement, sauf de très courts extraits dans des contextes restreints telle qu’une conférence, et ne sera partagé qu’au sein de la famille mandataire du projet.


Secret professionnel

Tout comme un professionnel de la santé ou dans un autre domaine traitant d’aspects intimes et personnels d’un individu, je suis tenue au secret professionnel et à la confidentialité. Les informations confidentielles divulguées lors d’entretiens enregistrés ne sont en aucun cas transmises à un tiers ou divulguées dans un autre contexte.  


Conditions préalables

Pour mener à bien ce projet, il est indispensable que la personne qui partage son histoire ait toutes ses facultés cognitives, notamment une mémoire suffisante pour se souvenirs d’événements anciens et plus récents.

Il est également important qu’elle ait le désir de partager son histoire et de se remémorer ses souvenirs. Ainsi, la famille ou le mandataire, doit obtenir son accord avant la mise en œuvre du projet.

Raisons personnelles

Je ne cherche pas à connaître les motivations derrière le projet, celles-ci appartiennent exclusivement aux membres de la famille. Cependant, si l’objectif du projet semble douteux (comme l’extorsion d’informations ou des règlements de comptes), je me réserve le droit de refuser un mandat.

Bienveillance et respect

Ce projet est mené avec respect, bienveillance et écoute sans jugement, avec l’accord de toutes les parties impliquées, notamment la personne qui partage son histoire de vie et sa famille.

 

Droit au silence

La personne qui partage son parcours de vie a le droit de garder sous silence certains épisodes ou aspects de son histoire. Je ne chercherai en aucun cas à lui extorquer des confidences ou des détails sur des sujets qu’elle souhaite garder privés.

Après l’enregistrement

Si, pour une raison ou une autre, la personne qui partage son histoire de vie souhaite exclure du projet final une phrase ou une partie de son témoignage, son souhait est respecté, qu’elle soit le mandataire du projet ou non. La personne qui témoigne a le dernier mot car il s’agit d’une partie intime de sa vie.

Garantie de 5 ans

Le projet final, généralement sous forme de deux ou trois podcasts, est livré sur une clé USB garantie 5 ans. Si celle-ci est endommagée ou défectueuse, elle est remplacée gratuitement dans les 5 ans suivant la remise du projet final. Il est recommandé au mandataire de faire une copie sur un autre support tel qu’un disque externe, stockage cloud, ordinateur, etc.

Une charte éthique régit Une vie une histoire, un projet réalisé dans le cadre familial.

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page