top of page
Rechercher
  • solomusic95

Pour conserver l'histoire de ceux qu'on aime...

Que devient l'histoire de ceux que nous aimons lorsqu'ils disparaissent ? Il en reste des bribes, des pièces de puzzle que l'on tente de rassembler tant bien que mal...

Et si on demandait à nos proches, parent, grand-parent, de nous transmettre leur histoire pour la partager avec les jeunes générations ? Plus qu'une transmission orale, une valorisation de leur expérience de vie et de leurs savoirs.

Les aînés sont surpris lorsqu'on leur demande s'ils veulent bien raconter leur vie car ils pensent qu'elle n'intéresse personne ou qu'elle n'ait pas digne d'intérêt. Le fait qu'un de leur proche, enfant ou petit-enfant, leur demande de relater leur vécu les touche et les flatte.

Généralement ils acceptent de bon coeur de dérouler le fil rouge de leur vie pour passer le flambeau aux plus jeunes de la famille.

Vous vous demandez peut-être :

Pourquoi transmettre son histoire, et comment faire ?

Qui doit initier le projet, les aînés ou les jeunes générations ?

Faut-il avoir vécu une vie hors-du-commun pour raconter son histoire ?

Comment se déroule un enregistrement avec Une vie une histoire ?


Je répondrai à toutes ces questions et bien d'autres lors de ma conférence du 18 avril à la Bibliothèque publique et universitaire à Neuchâtel. Début à 18h30, Salle Rott (entrée libre).


D'autres dates sont à venir à Payerne, Saint-Imier, Monthey, La Chaux-de-Fonds ainsi qu'à Delémont dans le cadre du programme de Pro Senectute.


Comments


bottom of page